Sirène Classe JI

Catégorie parente: Réalisations Catégorie : Maquettes navigantes

Cette restauration de maquette m’a été confié par un de mes client qui l’avait commencé quand il était adolescent dans un atelier de collège parisiens.

Maintenant qu’il est à la retraite, il souhaitait la terminer afin de pouvoir enfin la faire naviguer.

C’est dans cette démarche qu’il a fait appel à mes services en me fournissant les plans d’origine qui m’ont permis de mener à bien cette restauration.

Il est à préciser que ces plans de « Marine modèle » de L. Lucien Faure Dujarric date des années 1950 à 1960, et donc que la radiocommande n’existait pas encore. Il devait être à l’origine commandé par un système à Cadène.

Classe JI « SIRENE »

Longueur de coque : 1. 42 m 

Leste : 6.8 Kg.

Déplacement : 10.83 Kg

Surface Vélique : 71.32 cm2

Comme vous le voyer sur ces photos, seulement la coque et deux roofs avait été réalisé, et c’est dans cet état que je l’ai réceptionné.

Pendant le contrôle général de la maquette je me suis aperçu que le plan de pont n’avait pas été respecté à la proue mais également à la poupe, ce fu donc l’objet du début de mon travail sur cette maquette. Comme vous pouvez le voir sur ces photos, j’ai réalisé deux blocs en Pin commun pour la proue et la poupe qui m’on servit de base pour modifier la coque à ces endroits avec des baguettes d’Acajou.

Dans le même temps j’ai repris l’ensemble du barreaudage du pont. En effet il y avait une erreur sur le plan à propos de la tonture, elle était en banane inversé à la prou et à la poupe de 10 mm aux deux extrémités (pas franchement esthétique sur l’eau).

Bien évidemment j’en ai profité pour reprendre l’ensemble de la carène sans toutefois parvenir à corriger le flambage de l’axe de la coque de 10 mm au maître-beau sur babord (mais bon cela ne se voit pas trop).

Par la suite j’ai effectué l’étanchéité de la coque par l’application d’un tissu de verre de 50 Gr imprégné de résine polyester, puis application d’enduit fin recouvert d’un après époxy afin de recevoir la peinture carrosserie deux tons appliqué au pistolet.

Le pont est un multi-plis de 1.5 mm en Bouleau sur lequel j’ai dessiné les lattes de pont qui a reçu un vernis marin.    

Par la suite j’ai créé l’ensemble de l’installation de la radiocommande et du chemin d’écoute (une première pour moi).

J’ai fait faire les voiles en Nylon de 65 gr par une couturière spécialisé.

Afin de pouvoir mette le bateau à l’eau plus aisément j’ai installé une poignée de transport.

Je vous rappelle que la maquette à un lest de 6.8 Kg, une poignée est donc impérative pour ce type de voilier.

L’ensemble du gréement et la radiocommande proviennent de chez Cap Maquette.

Bien entendu il a fallu que je procède à une dizaine d’essaies en navigation afin de mettre au point le chemin d’écoutes ainsi que tous les réglages nécessaires afin d’assurer le bon fonctionnement de la maquette en navigation.

Lors de la réception de la maquette avec mon client, nous avons procéder à sa prise en mains en navigation sur « L’Etang Au Duc » de Vannes.

 

Vous pouvez visioner la vidéo de la navigation en suivant ce lien:

https://youtu.be/43833RxVPyI

 

Mon client est donc reparti avec sa maquette dans une boite de transport confectionner par mes soins.

Depuis il a fait naviguer sa maquette, il m’a confié que cela avait été une séquence émotion de voir enfin sa maquette naviguer après autant de décennies.

Mon métier c’est ça, donner de l’émotion à mes clients.

 

MUSÉES

Exposer des maquettes d'exceptions.... Collaborons ensemble pour offrir du rêve, une action pédagogique ou tout simplement une démarche d'éducation au patrimoine. 

PROFESSIONNELS

Maquettes d'exposition ou modèles réduits simplifiés d'essais, pour concevoir et communiquer sur vos projets ! Matérialisons ensemble vos idées...

PARTICULIERS

Vous voulez posséder la maquette de bateau de vos rêves ? Quelles que soient vos aspirations, donnons vie ensemble à l'objet de vos désirs !