Diorama VII ème siècles

Catégorie parente: Catégorie (fr-fr) Catégorie : Dioramas

 

 

Diorama du XVII siècles. 8000 €

 

Ce modèle n’a pas pour prétention d’être une maquette d’arsenal. Je profite de cette lecture pour saluer avec un profond respect

 

tous ces maquettistes d’arsenal qui font un travaille tout à fait remarquable.

 

J’ai réalisé ce diorama pour un de mes clients, il a voulu que je mette en scène un vaisseaux du XVII siècles en m’inspirant des bâtiments du troisième rang de la flotte royales.

 

Pour se faire je me suis appuyé sur un plan tracé par Luc Feron d’après les relevés de l’amiral Paris du modèle 27CN14 du musée de la marine.

 

Il s’agit d’un vaisseaux du 3 ème rang, 1er ordre.

 

Cette maquette représente un type générale de vaisseaux, en effet chacun de ces navire de même rang et de même ordre avaient leurs particularités,

 

 

que ce soit de l’armement (ici une flûte) du gréement, (nombre de haubans), de la voilure (absence des voiles d’étai), ou par exemples les passavants que je n’ai pas installé.

 

 

Pour l’artillerie, le choix a été le suivant : 11 cannons à chacune des batterie, cannons de 18 livres pour les batteries basse, 12 livres pour les batteries haute,

 

 

et 6 livres pour les gaillards.

 

 

 

La décoration des bâtiments de cette époque étaient aussi varié que leurs nombres, et pas aussi riche que celui que j’ai reproduit pour

 

ce vaisseaux du 3 ème rang.

 

J’ai donc fait comme la plupart de mes collègues maquettiste en m’inspirant de la décoration du vaisseaux de second rang « Le Brillant ».

 

Je tiens tout particulièrement à remercier l’ensemble des maquettistes d’arsenal qui m’ont permis de pouvoir redessiner toutes ces sculptures d’après

 

les photos qu’ils mettent à disposition sur leurs pages Web.

 

Je me suis ainsi fortement inspiré de leurs travail tout en effectuant une œuvre originale par mon métier de sculpteur.

 

 

Anciens élève de l’école Boule en sculpture d’ornementation, je ma suis atteler à sculpter uniquement à la gouge,

 

et à n’utiliser des petites fraises de manière très exceptionnelle et le ponçage encore moins.

 

En effet à l’école Boule ont nous apprends dès les premiers cours à bannir le ponçage, car cette action amollie la sculpture.

 

L’œuvre perd alors tout le travaille, toute la spontanéité du coup de gouge, et sur des sculptures aussi petites il est impératif de ne pas la perdre.

 

Pour protéger et révéler ces sculptures en Buis je me suis simplement servi d’huile de Lin.

 

Recouvrir ces sculptures de peinture aurais été une hérésie, à une si petite échelle elle aurais gommer tous les détails.

 

Une sculpture se révèle par sa spontanéité, il est donc important de ne pas la perdre.

 

 

 

 

Comme vous pouvez le voir sur ces photos les fanaux sont électrifié.

 

Ceux que j’ai acheté n’étaient pas prévu pour recevoir une mini lampe,

 

j’ai du les démontés entièrement et pratiquer à la Drémel l’emplacement de ces mini lampes (voire article), puis tout remonter.

 

Vous pouvez voir en détails la réalisation de la transformation des faneaux qui s'alume en suivant ce lien:

 

f-riotto.com/trucs-astuces/electrification-d-un-fanal/83-electrification-d-un-fanal

 

Ayant un budget limité, j’ai taillé la coque dans du Pins massif (deux demi-coque) que j’ai recouvert de virures en placage d’Acajou (voir photos).

 

J’ai également recouvert les ponts et gaillards de placages de Sycomore. La mâture est en Hêtre.

 

Le gréement est reproduit avec le plus de précision possible, et pour ne pas l’alourdir je n’est pas installer les manœuvres

 

courantes des voiles vue quelles sont ferlé sur leurs vergues respectives.

 

 

 

 

La vitrine est en Chênes, le fond est l’œuvre d’un peintre, j’ai reproduit tout d’abord avec différentes nuances de bleu la mer,

 

puis j’ai crée les vaguelettes avec du silicone transparent et j’ai peint leurs crêtes en blanc brillant.

 

Le quai est fait à partir d’un contre-plaqué que j’ai recouvert d’enduit fin que j’ai gravé avant qu’il ne sèche, puis je l’ai peint de différentes teintes et nuances.

 

Pour un peut plus de réalisme j’ai installé trois réverbères d’époques eux aussi électrifié ; Et pour continuer dans cette voie j’ai disposé différent mobiliers,

 

caisses, tonneau, charrette, chaloupes...

 

Mon client souhaitaient que son diorama soit éclairé comme en pleins jour, j’ai donc installé dans le ciel de la vitrine

 

une lampe LED Phillips programmable à l’aide d’une télécommande et qui permet d’avoir différents ambiances.

 

 

 

MUSÉES

Exposer des maquettes d'exceptions.... Collaborons ensemble pour offrir du rêve, une action pédagogique ou tout simplement une démarche d'éducation au patrimoine. 

PROFESSIONNELS

Maquettes d'exposition ou modèles réduits simplifiés d'essais, pour concevoir et communiquer sur vos projets ! Matérialisons ensemble vos idées...

PARTICULIERS

Vous voulez posséder la maquette de bateau de vos rêves ? Quelles que soient vos aspirations, donnons vie ensemble à l'objet de vos désirs !